Microstation

10 ans Marquage CE
Robustesse | Simplicité | Efficacité

Caractéristiques

  • Culture fixée accepte les variations de charges hydrauliques et polluantes
  • Prétraitement de 2500 litres volume conséquent pour le stockage des boues, permet une fréquence de vidange plus espacée
  • Equipée d'un bioréacteur et d'un clarificateur, ses performances épuratoires sont alors exceptionnelles
  • Recirculation des boues vers le compartiment prétraitement : amélioration du rendement épuratoire, vidange uniquement du compartiment prétraitement
  • Compartiment technique intégré : pose simplifiée, facilité d’entretien et de maintenance
  • Accès total aux composants de la microstation : facilité d’entretien et de maintenance
  • Cuve en polyéthylène nervurée et renforcée adaptée pour les chantiers d’accès difficile, installation possible en nappe phréatique
  • Cuve monobloc : facilité et rapidité de pose, emprise au sol réduite
  • Gamme 4, 5 et 6 Équivalents Habitants

Agrément ministériel 2014-020

Conforme à l’arrêté ANC du 7 septembre 2009 modifié

Monocuve 3 en 1

La microstation Aquameris AQ2 regroupe l’ensemble des fonctions du traitement dans une même cuve compartimentée.

1/ le prétraitement

Réalisé dans le premier compartiment, il reçoit l’ensemble des eaux usées.
Il assure les deux fonctions essentielles suivantes :
- une fonction hydraulique de séparation des particules solides (sédimentation et flottation) et de rétention des matières piégées ;
- une fonction biologique de liquéfaction et de dégradation anaérobie de la matière piégée.
Malgré la fermentation anaérobique, certains résidus ne se dégradent que très lentement. Ces boues accumulées en fond d’ouvrage seront extraites lors de vidanges périodiques.

2/ le bioréacteur

Réalisé dans le deuxième compartiment, il reçoit les eaux prétraitées lors du transfert gravitaire par le préfiltre.
Il assure le traitement biologique :
Les effluents sont en contact avec des supports en mouvement sur lesquels se développent les bactéries épuratrices (biofilm) de la pollution carbonée et azotée.
Le surpresseur, grâce au diffuseur d’air fines bulles disposé en fond de cuve, fournit l’oxygène nécessaire à la dégradation de la pollution et permet la mise en mouvement des supports d’une très grande surface spécifique où Bactéries - 0xygène et Pollution se retrouvent en contact permanent.

3/ le clarificateur

Après l’étape d’aération, l’effluent passe à travers une cloison pour atteindre le 3e compartiment.
Cette étape de clarification/décantation permet de rejeter, en partie haute de la cuve, une eau traitée clarifiée, débarrassée des boues issues du traitement. La prise siphoïde par un té plongeant, évite la reprise de flottants et permet la prise d‘échantillons.
Les boues secondaires sédimentées en fond d’ouvrage sont pompées par air lift et dirigées vers le compartiment de prétraitement pour leur piégeage et dégradation par digestion anaérobie.
En sortie de traitement, les eaux traitées sont évacuées vers une zone d’infiltration ou vers le milieu hydraulique superficiel si la capacité du sol à infiltrer est insuffisante.

Nous vous conseillons ces produits complémentaires

Bac à graisse

10 ans
90 L à 1 000 L | En polyéthylène

Détail du produit